Communiqués 2018-01-23T23:05:50+00:00

Communiqué de presse d’Emmanuel Maurel
Candidat à la fonction de Premier secrétaire du Parti socialiste

 

Le 23 janvier 2018

« Choose France » : la fête de Jupiter au Château du Roi Soleil n’a projeté qu’une faible lumière et nous laisse dans l’obscurité complète sur l’évasion fiscale.

Dans un exercice de communication rondement mené à la veille du Sommet de Davos, l’Exécutif a voulu faire croire aux Français que les plus grandes entreprises du monde, émerveillées par les lambris dorés de Versailles et la posture “pro business” du Grand Leader Jupitérien, étaient résolues à investir massivement dans notre pays et y créer des dizaines de milliers d’emplois.

Or les résultats concrets de ce Sommet des Puissants sont décevants. Alors que des milliers de milliards de chiffre d’affaires et des millions d’emplois étaient représentés à Versailles, les engagements obtenus ne font apparaître qu’à peine plus de 3 milliards d’euros d’investissements directs et 2200 emplois (soit moins que le plan social en préparation à Carrefour…).

Pire, strictement rien n’a été dit sur le très grave problème d’évasion fiscale subie par la France en raison des comportements des grands groupes, tout particulièrement les GAFA (Google Amazon Facebook Apple).

Faut-il comprendre qu’il existe un sujet tabou, à savoir celui de l’argent, dans l’esprit du Président de la République? En tant que socialiste et en tant que Français, je déplore profondément cette autolimitation présidentielle, qui en dit long sur sa conception de l’éthique démocratique, où le pouvoir politique est en fin de compte subordonné au pouvoir économique. »